OSTÉOPATHIE

Qu'est-ce que l'ostéopathie ?

L'ostéopathie est une médecine manuelle qui permet d'atténuer les troubles et les symptômes touchant de nombreux systèmes du corps humain. Elle propose en toute sécurité des soins à tous les publics, du nourrisson au sénior.

Les mains de l'ostéopathe sont son principal outil de travail. Son but est avant tout de libérer le corps du patient de ses blocages. Un corps mobile est un corps qui a la capacité d'être en bonne santé. Ainsi, l'ostéopathe a une vision hollistique (dimensions physique, mentale, émotionnelle..) du patient, si bien qu'il s'intéresse à la cause originelle du problème présenté par ce dernier, non uniquement aux symptômes.

Les symptômes, ou douleurs de l'être ne sont souvent que la partie émergée de l'iceberg. De ce point de vue, une douleur au dos n'est pas forcément d'origine dorsale, et peut provenir d'autres zones de l'organisme, comme le ventre et les viscères par exemple. L'ostéopathe, par son approche globale, peut aider à atténuer des troubles et symptômes touchant les systèmes suivants : système musculo-squelettique, système nerveux, système digestif, système Otorhino-laryngologique, système vasculaire, entre autres. Même si le ressenti est toujours réel et physique, l'ostéopathe prend en compte tous les aspects émotionnels ou énergétiques qui conditionnent la santé globale du patient. Le corps n'est pas une usine ou une machine. Cette approche thérapeutique est plus une philosophie, un art, que de simples techniques, qui peuvent également différer d'un praticien à l'autre (certains font craquer, d'autres non..)  

L'esprit du traitement reste le même malgré tout : libérer les blocages afin de permettre l'auto-guérison du patient. 

Pour qui ? 

Nourissons/bébés : Lors de l’accouchement, l’enfant subit de fortes contraintes qui altèrent parfois la mobilité des os du crâne ou des tissus qui composent son organisme. Une intervention ostéopathique permettra de prévenir ou de soigner différents symptômes fréquents chez les nourrissons.

Quand consulter ? En cas de plagiocéphalie (déformation du crâne), colique, régurgitation, nervosité, apathie, trouble du sommeil, pleurs importants, difficulté à tourner la tête, affection ORL, difficulté à s’alimenter, etc.

Enfants/Adolescents : Une prise en charge ostéopathique peut contribuer au plein épanouissement physique et psychique de l’enfant et de l’adolescent. Spécialiste du corps humain et de sa mobilité, l’ostéopathe intervient dès la naissance jusqu’à l’âge adulte pour maintenir un bon état de santé et contribuer à une croissance harmonieuse.

Quand consulter ? En cas de douleur, traumatisme sportif, trouble de la croissance (scoliose, épiphysite de croissance telle que les maladies de Scheuermann, Sever ou Osgood Schlatter) troubles ORL ou digestifs, stress, troubles de l’apprentissage, hyperactivité, etc.

Adultes : Les stress de la vie courante, tels que des traumatismes, des situations causant de l’anxiété, des opérations chirurgicales ou des affections médicales sont susceptible de causer des déséquilibres dans la mobilité des articulations et des tissus qui composent le corps. Ainsi, une prise en charge ostéopathique pourra accompagner l’adulte pour améliorer son état de santé en restaurant ses mobilités, dépasser sa kinésiophobie, que ce soit pour des symptômes dits fonctionnels ou en complément de la médecine dans le cadre d’une pathologie avérée.

Quand consulter ? En cas de douleur lombaire, dorsale ou cervicale, séquelle de traumatisme, entorse, tendinite, douleur neurologique (sciatique, névralgie cervico-brachiale, etc.), maux de tête, vertiges, stress et anxiété, fatigue et troubles du sommeil, troubles digestifs (douleurs abdominales, tendances à la constipation ou à la diarrhée, ballonnements, etc.), affections ORL chroniques (otites, sinusites, etc.), troubles génitaux et urinaires (infections à répétition, règles irrégulières ou douloureuses, incontinences, etc.).

Seniors : En avançant dans l’âge, le corps connait un vieillissement naturel. Le squelette et les articulations s’usent, les tissus du corps se relâchent par endroit et s’enraidissent à d’autres. Il est aussi fréquent qu’apparaissent des pathologies telles que diabète, troubles cardio-vasculaires ou encore des maladies neurologiques. Que ce soit de manière générale ou dans le cadre d’une pathologie, une prise en charge ostéopathique vous permettra d’améliorer votre santé en vous aidant à recouvrir une meilleure mobilité, une aisance physique et un confort de vie.

Quand consulter ? En cas de douleurs et raideurs articulaires, douleurs neurologiques, maux de tête ou vertiges, difficultés à se déplacer ou à se mouvoir, arthrose ou rhumatisme, crampes, troubles du sommeil, digestifs ou urinaires (incontinence, difficultés).

Femmes enceintes : Pendant sa grossesse, la femme enceinte subit des transformations physiques importantes : la masse et la pression abdominale augmentent, la colonne vertébrale se cambre. Ces modifications entraînent fréquemment des symptômes désagréables voir des troubles qui peuvent affecter le bon déroulement de la grossesse. Au moment de l’accouchement, la mécanique du corps est mise à l’épreuve et des pertes de mobilité du bassin peuvent compliquer le passage du nourrisson. Une prise en charge ostéopathique sera utile pour accompagner votre grossesse et atténuer ses désagréments, ainsi que pour optimiser la mobilité du bassin avant l’accouchement.

Quand consulter ? En cas de douleur lombaire, sciatique, nausées ou vomissement, remontées acides ou difficulté à digérer, etc. ; lors du troisième trimestre en préparation à l’accouchement.

Sportifs : À tout âge, sportif occasionnel ou régulier, amateur ou professionnel, le corps subit des contraintes voir des traumatismes. II en résulte des altérations de la mobilité susceptible de causer douleurs, gêne fonctionnelle ou diminution de vos performances. Votre ostéopathe intervient pour prévenir ou soigner ces troubles liés à la pratique sportive, et optimiser les performances.

Quand consulter ? En cas de douleurs articulaires ou musculaires, tendinite ou périostite, suite de blessure (traumatisme, entorse, déchirure musculaire, fracture, etc.), gêne fonctionnelle diminuant la performance, etc.